Projets réalisés et en cours


Avec le développement commercial et technique de l'agriculture, ce monde agricole est désemparé quant à la gestion de l'exploitation, à l'acquisition ou à la modification des modes de production ainsi qu'à la prévision et à l'organisation du marché, sans parler de l'amélioration des conditions de vie et de santé pour les familles.

Les agriculteurs et leurs animateurs-formateurs sont très demandeurs de formation, d'aide à la gestion, à la création et à l'organisation d'exploitations agricoles. Ils veulent sortir du système autarcique ancestral. Or, sur le terrain, très peu de personnes compétentes peuvent répondre et assurer ces formations, ainsi qu'analyser le fonctionnement des systèmes d'exploitation en mutation. Ce sera donc en partie le rôle de notre association.

Séminaire de formation "Le sol, fertilité et fertilisation" (2006)

Cliquez pour agrandir l'image

Le sol, fertilité et fertilisation :
Bien connaître le sol pour bien l'utiliser, les bonnes pratiques de conservation et de fertilisation


Ce séminaire de formation s'est adressé aux 6 animateurs-formateurs de l'ONG ATADER et à vingt-trois agriculteurs-animateurs choisis dans les villages de la région Pendé.

Le thème central était "mieux connaître le sol pour mieux l'utiliser et mieux le conserver" avec en "arrière-plan" l'aspect productivité et rendement des cultures par une utilisation des fumiers et des composts.

On a parlé :
  •                 des caractéristiques du sol,
  •                 de la fertilité et de la fertilisation,
  •                 du cycle de la fertilité par une meilleure association agriculture-élevage.
On a visité une fosse pédologique et mesuré le pH de plusieurs échantillons de terre avec un pH mètre à électrode.

Suivis de l'utilisation des fumiers et des composts (depuis 2007)

Cliquez pour agrandir l'image
Visite d'agriculteurs chez un agriculteur-animateur à Bendoh. Discussion devant le tas de fumier.


A la suite du séminaire de novembre 2006, des actions concernant la création de compostières, la gestion des fumiers, l'analyse de l'acidité des sols et l'amélioration de la fertilité des sols ont été mises en place chez les agriculteurs-animateurs. Elles sont soumises à un suivi régulier par les animateurs-formateurs.

En octobre 2007, une première mission d'évaluation a eu lieu, où le formateur-pédologue est retourné sur le terrain pour visiter diverses réalisations chez les agriculteurs (ramassage du fumier, compostières, étables, essais en plein champ).

Depuis 2008, l'animation villageoise sur le thème "Sol, compost et fumier" a aussi eu lieu dans 8 villages de la région. L'action se poursuit et d'autres animations et formations auront de nouveau lieu lors des prochaines missions. Depuis 2009, des subventions (couvrant les 2/3 du prix d'achat) pour l'achat de brouettes sont données aux agriculteurs qui montrent un réel engagement pour l'utilisation des fumiers et composts. Ainsi, à ce jour, 125 brouettes ont été subventionnées ainsi que 4 charrettes pour bœufs.

En 2012, une journée de synthèse pour les animateurs d'ATADER et tous les agriculteurs- animateurs ayant participé à la formation de 2006 a été organisée. Lors de cette journée, il a été décidé :
               
  • de poursuivre les efforts de sensibilisation pour la production et l'utilisation des composts et des fumiers.               
  • de développer des installations modèles chez des agriculteurs animateurs volontaires afin de pouvoir disposer dans diverses régions d'une "vitrine " pour les visites et formation sur le terrain d'autres agriculteurs. Trois installations modèles (structure de stabulation) ont été réalisées durant l'été 2012.

Séminaire de formation et soutien à un groupement maraîcher (2007-2011)

Cliquez pour agrandir l'image
Planches de salades au groupement maraîcher "Loukoubamadji" à Doba


Séminaire de formation sur le maraîchage
Aménagement de la parcelle, calendrier cultural, conduite des cultures, fertilisation, protection phytosanitaire, introduction à l'analyse financière et commerciale


Ce séminaire s'est adressé à un groupement maraîcher déjà existant et installé à Doba. Le choix de ce groupement est revenu à notre partenaire ATADER, tenant compte du bon fonctionnement de ce groupement et de sa proximité géographique.

Il s'agissait aussi de soutenir ce groupement pour améliorer son développement, par la formation et l'animation de groupes. Précédemment, ce groupement était installé sur un terrain inondable. Après de longues tractations avec la Mairie de Doba, ce groupement a obtenu, en avril 2010, l'autorisation d'occuper un terrain non inondable de 5000 m².
En 2011 et 2012, malheureusement le groupement ne s'est pas investi dans l'aménagement du nouveau terrain (défrichage, creusement d'un puits) et l'accompagnement par l'ATADER et l'AFTPA n'a pas été poursuivi.

Etude des systèmes d'exploitation (2008-2012)

Cliquez pour agrandir l'image
Sous le manguier, enquête sur les systèmes d'exploitation à Nankessé


Pour mieux connaître et comprendre les systèmes d'exploitations existants, leur fonctionnement, leurs forces et leurs faiblesses une campagne d'enquêtes a été réalisée dans huit villages. Ces enquêtes sont réalisées par des animateurs-formateurs de l'ATADER et par des agriculteurs-animateurs selon un modèle de fiche élaboré sur place.

Car si nous voulons connaître les vrais problèmes rencontrés par les agriculteurs d'une région, nous devons d'abord connaître leurs capacités de travail et de production, les différentes catégories d'exploitants et leur représentation dans l'ensemble de la région.  C'est à partir de cette photographie de l'agriculture régionale que des actions de développement intégré pourront être proposées (fertilisation, petite mécanisation, diversification, groupements d'achats, etc.).

Les enquêtes ont été réalisées dans 8 villages dans un rayon de 50-60 km autour de Doba, un rapport détaillé de 50 pages a été remis à ATADER fin 2013, ainsi qu'au gouverneur de la région du Logone oriental en 2014. Dans les résultats observés, on note de très fortes disparités entre les villages (zones parfois plus rizicoles qu'ailleurs, zones à agriculture très autarcique, ou à emploi du fumier, etc.). Ces disparités devront aider les formateurs ainsi que les développeurs à ajuster leurs interventions et leurs appuis.

Formation à la gestion de l'exploitation (depuis 2010)


Il y a quelques décennies, l'agriculture africaine était encore et surtout un moyen de se nourrir avec parfois la possibilité de vendre quelques produits pour subvenir aux besoins essentiels. Aujourd'hui, cette agriculture doit produire pour alimenter un marché qui se développe rapidement et qui dit marché, dit aussi prévision, organisation, modification, conservation, etc. Tout cela se résume par le mot gestion, gestion de l'exploitation, gestion des productions, gestion du temps, gestion financière, gestion des équipements, gestion du sol...
Cette transformation rapide et profonde désempare les agriculteurs; pour accompagner et réussir cette transformation, une formation à la gestion de l'exploitation devient urgente et indispensable. C'est ce que nous ont demandé les agents-formateurs d'ATADER.
Sur ce thème, le programme est le suivant :

  • avril 2010 : formation en salle et sur le terrain (dans une exploitation) des agents-formateurs d'ATADER, avec sur le terrain la présence d'agriculteurs venus en voisins.
  • avril 2011 : mise au point d'un fascicule de formation pour les agents-formateurs d'ATADER et accompagnement de quelques agriculteurs à la gestion de leur exploitation.
  • année 2012 : mise au point finale et édition d'un fascicule de gestion utilisable aussi bien par les agents formateurs d'ATADER que par les agriculteurs-animateurs et autres,
  • les années suivantes à ce jour, organisation de séances de formation à l'aide du document édité, pour les animations d'ATADER et des groupes d'agriculteurs.

Le Centre Professionnel de Formation Rural (CPFR) à Maïbombaye (depuis 2011)

Ce centre de formation de jeunes agriculteurs a été créé en 1975 par la Coopération française puis abandonné en 1998.
En 2008, avec l'aide des Maisons Familiales du Département de la Charente, c'est la reprise des formations en alternance pour les jeunes agriculteurs. La formation dure deux ans au rythme de deux semaines par mois, durant les deux autres semaines les stagiaires travaillent dans les exploitations, chez eux ou chez des parents. Les promotions comptent environ 50 stagiaires, moitié filles, moitié garçons, plusieurs sont déjà mariés.
L'enseignement est surtout théorique vu le manque de moyens sur le site, alors qu'il dispose de terrain et de quatre bovins.
Le Centre devrait travailler à la mise en place de quelques ateliers de démonstration (bananeraies, arboriculture, élevage de poulets, utilisation des fumiers et composts...) et créer ainsi une ressource pour le Centre.
En 2009, première visite du Centre par le président de l'AFTPA.
En 2010, rencontre d'une journée avec la 1ère promotion sur le thème : "Le sol, l'utilisation des fumiers et des composts".
En 2012, sera mis en place les bases d'une coopération avec l'AFTPA. Ce Centre forme pour cette région les agriculteurs de demain. Nous pouvons avoir dans ce Centre un rôle important de soutien et de formation. C'est dans ce cadre que nous avons installé une structure de stabulation pour 4 ou 5 bœufs et que nous suivrons également les champs avec ou sans fumier.